X
Menu
X

+22% de l’énergie consommée en Europe est renouvelable

+22% de l’énergie consommée en Europe est renouvelable
Selon une publicaton Eurostat de févr. 2022, les énergies renouvelables représentaient 22,1 % de l'énergie consommée dans l'UE en 2020, soit environ 2 points au-delà de l'objectif de 20 % fixé pour 2020. La part de l'énergie provenant de sources renouvelables utilisée dans les activités de transport dans l'UE atteignant 10,2 % en 2020.

Devenir le premier continent neutre pour le climat au monde d’ici 2050 est l’objectif du pacte vert européen, ensemble très ambitieux de mesures qui devrait permettre aux citoyens et aux entreprises européens de bénéficier d’une transition écologique durable.

L’utilisation des énergies renouvelables présente de nombreux avantages potentiels, notamment une réduction des émissions de gaz à effet de serre, la diversification des approvisionnements énergétiques et une moindre dépendance aux marchés des combustibles fossiles (en particulier, le pétrole et le gaz).

La croissance des sources d’énergie renouvelables stimule l’emploi dans l’UE, grâce à la création d’emplois dans les nouvelles technologies vertes.

Les sources d’énergie renouvelables comprennent l’énergie éolienne, l’énergie solaire (thermique, photovoltaïque et concentrée), l’hydroélectricité, l’énergie marémotrice, l’énergie géothermique, la chaleur ambiante captée par les pompes à chaleur, les biocarburants et la partie renouvelable des déchets.

 • La part des énergies renouvelables a plus que doublé entre 2004 et 2020
• Vent et eau fournissent la plupart de l'électricité renouvelable, le solaire étant la source d'énergie à la croissance la plus rapide
• Plus d'un cinquième de l'énergie utilisée pour le chauffage et le refroidissement provient de sources renouvelables
• 10,2 % des énergies renouvelables utilisées dans les activités de transport en 2020

La part des énergies renouvelables a plus que doublé entre 2004 et 2020

L’UE27 a atteint une part de 22,1 % de sa consommation finale brute d’énergie provenant de sources renouvelables en 2020. C’est plus de 2 points au-delà de son objectif.

De plus, cet objectif est décliné dans chaque États membres de l’UE27 par des plans d’action nationaux de développement des énergies renouvelables.

La figure 1 présente les dernières données disponibles sur la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie et la compare aux objectifs fixés pour 2020.

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie s’élevait à 22,1 % dans l’UE en 2020, contre 9,6 % en 2004.

Cette évolution positive et la réalisation de l’objectif ont été encouragées par les objectifs juridiquement contraignants d’augmentation de la part d’énergie provenant de sources renouvelables promulgués par la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie provenant de sources renouvelables. La pandémie de COVID-19 et son effet sur la diminution de la consommation de combustibles fossiles, par ex. dans les transports a probablement aussi joué un rôle. Alors que l’UE dans son ensemble a atteint ses objectifs pour 2020, certains États membres n’ont pas pu remplir leurs obligations en ce qui concerne les deux principaux objectifs ou ont dû recourir à des transferts statistiques pour atteindre ces objectifs: la part globale d’énergie provenant de sources renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie (voir Figure 1) et la part spécifique de l’énergie d’origine renouvelable dans les transports (cf. infra).

Figure 1 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables, 2020 (% de la consommation finale brute d’énergie)

Source : Eurostat

Avec plus de la moitié de l’énergie provenant de sources renouvelables dans sa consommation finale brute d’énergie, la Suède (60 %) avait de loin la part la plus élevée parmi les États membres de l’UE en 2020, devant la Finlande (44 %) et la Lettonie (42 %). À l’autre extrémité de l’échelle, les proportions les plus faibles d’énergies renouvelables ont été enregistrées à Malte (11 %), suivi du Luxembourg (12 %) et de la Belgique (13 %).

Tableau 1 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables, 2004-2020 (% de la consommation finale brute d’énergie)

En examinant les objectifs nationaux, 26 États membres ont atteint ou dépassé leurs niveaux cibles pour 2020. Les États membres qui ont largement dépassé leurs objectifs pour 2020 sont la Suède, la Croatie (+11 points de pourcentage chacun) et la Bulgarie (+7 pp). En revanche, la France n’a pas réussi à tenir son objectif (-3,9 pp). La Pologne a révisé ses données sur la consommation d’énergie finale de la biomasse solide. Suite à cette révision, leur part d’énergies renouvelables a augmenté de plus de 3 points de pourcentage et a atteint l’objectif.

Certains pays ont utilisé des transferts statistiques pour atteindre leurs objectifs. Les transferts statistiques sont des accords entre États membres pour transférer une quantité déterminée d’énergie provenant de sources renouvelables d’un État membre vers un autre État membre. Les régimes d’aide conjoints constituent également un autre type de mécanisme de coopération reconnu par la directive. Voir le tableau 1 bis pour plus de détails sur les transferts statistiques et les régimes de soutien conjoint déclarés pour l’année de référence 2020.

Tableau 1 bis : Transferts statistiques et régimes de soutien conjoint communiqués par les pays pour l’année de référence 2020 (en milliers de tonnes d’équivalent pétrole)

La suite des résultats statistiques porte sur l’évolution de 2004 à 2020 de la part de l’énergie issue de sources renouvelables dans trois domaines : l’électricité, le chauffage et le refroidissement, et les transports.

Le vent et l’eau fournissent la plupart de l’électricité renouvelable, le solaire connaissant la croissance la plus rapide

La croissance de l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables au cours de la période 2009-2019 reflète en grande partie une expansion de trois sources d’énergie renouvelables dans l’UE, principalement l’énergie éolienne, mais aussi l’énergie solaire et les biocombustibles solides (y compris les déchets renouvelables).

En 2020, les sources d’énergie renouvelables représentaient 37,5 % de la consommation brute d’électricité dans l’UE, contre 34,1 % en 2019. Les énergies éolienne et hydraulique représentaient plus des deux tiers de l’électricité totale produite à partir de sources renouvelables (36 et 33 %, respectivement). Le tiers restant de l’électricité produite provenait de l’énergie solaire (14 %), des biocombustibles solides (8 %) et d’autres sources renouvelables (8 %). L’énergie solaire est la source qui croît le plus rapidement : en 2008, elle représentait 1 %. Cela signifie que la croissance de l’électricité d’origine solaire a été spectaculaire, passant de seulement 7,4 TWh en 2008 à 144,2 TWh en 2020.

Figure 2 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans la consommation brute d’électricité, 2020

Parmi les États membres de l’UE, plus de 70 % de l’électricité consommée en 2020 a été produite à partir de sources renouvelables en Autriche (78,2 %) et en Suède (74,5 %). La consommation d’électricité d’origine renouvelable était également élevée au Danemark (65,3%), au Portugal (58%) et en Lettonie (53,4%), représentant plus de la moitié de l’électricité consommée. À l’autre extrémité de l’échelle, la part de l’électricité provenant de sources renouvelables était de 15 % ou moins à Malte (9,5 %), en Hongrie (11,9 %), à Chypre (12,0 %), au Luxembourg (13,9 %) et en Tchéquie (14,8 %). . La Norvège et l’Islande, pays de l’AELE, ont produit plus d’électricité à partir de sources renouvelables qu’ils n’en ont consommées en 2020, ce qui conduit à une part supérieure à 100 %.

Tableau 2 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans la consommation brute d’électricité, 2020 (% de la consommation finale brute d’électricité)

Plus d’un cinquième de l’énergie utilisée pour le chauffage et le refroidissement provient de sources renouvelables

En 2020, les énergies renouvelables représentaient 23,1 % de la consommation totale d’énergie pour le chauffage et le refroidissement dans l’UE, contre 11,7 % en 2004.

L’évolution du secteur industriel, des services et des ménages a contribué à cette croissance. L’énergie ambiante captée par les pompes à chaleur pour le chauffage est prise en compte.

Figure 3 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables pour le chauffage et le refroidissement, 2020

Parmi les États membres de l’UE, la part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans le chauffage et le refroidissement était supérieure à la moitié en Suède (66,4%), en Estonie (57,9%), en Finlande (57,6%) et en Lettonie (57,1%). À l’autre extrémité de l’échelle, les États membres de l’UE dont la part d’énergie provenant de sources renouvelables dans le chauffage et le refroidissement était inférieure à 10 % étaient l’Irlande (6,3 %), les Pays-Bas (8,1 %) et la Belgique (8,4 %).

Tableau 3 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans le chauffage et le refroidissement, 2004-2020 (%)

10,2 % des énergies renouvelables utilisées dans les activités de transport en 2020

L’UE a convenu de fixer un objectif commun de 10 % pour la part des énergies renouvelables (y compris les biocarburants liquides, l’hydrogène, le biométhane, l’électricité « verte », etc.) utilisée dans les transports d’ici 2020. La part moyenne de l’énergie provenant de sources renouvelables dans les transports est passée de 1,6 % en 2004 à 10,2 % en 2020, atteignant ainsi l’objectif de l’UE.

Parmi les États membres de l’UE, la part des énergies renouvelables dans la consommation de carburant des transports variait de 31,9 % en Suède, 13,4 % en Finlande et 12,6 % aux Pays-Bas et au Luxembourg à 7 % ou moins en Grèce (5,3 %), en Lituanie (5,5 %), Pologne et Croatie (6,6 % chacun). La Norvège, pays de l’AELE, a également fait état d’une part élevée d’énergies renouvelables dans la consommation de carburant pour les transports (28,7 %).

Figure 4 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans les transports, 2020 (% de la consommation finale brute d’énergie)

En 2020, tous les États membres de l’UE, à l’exception de la France et de la Finlande, ont enregistré une augmentation de la part moyenne de l’énergie produite à partir de sources renouvelables dans les transports par rapport à 2019, les augmentations les plus importantes étant observées pour l’Estonie (+5,9 points de pourcentage (pp)) , Luxembourg (+4,9 pp), Belgique (+4,2 pp) et Chypre (+4,1 pp).

Tableau 4 : Part de l’énergie provenant de sources renouvelables dans les transports, 2004-2020 (% de la consommation d’énergie finale dans les transports)

> Consultez la base Eurostat sur la part de l’énergie provenant de sources renouvelables

Jean-Philippe Calmus

 

You Might Also Liked

Futurs énergétiques 2050 : tout sur l’étude RTE Disparition de Roland Gronchi Protégé : CODERST 8e rencontres ADEME de l’hydroélectricité Adoption de la proposition de loi Hydroélectricité au Sénat Eurostat : 19,7% de l’énergie consommée en UE-27 est renouvelable colloque webinaire L’hydrogène, ça coule de source ! tout sur facture ou avoir EDF OA

Catégories

L'actualité EAF

Aller au contenu principal